Témoignage Geoffroy 19 octobre 2020 - agirsante.fr

English text
Espanol version texte
AGS but
Logo AGS A
Logo AGS S
Logo AGS FR
Aller au contenu

Témoignage Geoffroy 19 octobre 2020

Pages visibles sur liens

Geoffroy, 37 ans, France, 19 octobre 2020 :


Bonjour Denis,

voilà six mois que je me suis lancé dans les nettoyages du foie. Il est largement temps que je vous remercie ! J'aurais beaucoup de choses à raconter mais j'essaierai de rester bref.


Cela faisait plusieurs années que je traversais, de temps à autre, des périodes d'insomnie : je ne dormais alors que cinq, six heures par nuit. Cela durait quelques semaines, puis je retrouvais un bon sommeil.


À partir de début février 2020, une intensité professionnelle accrue m'a causé de nouvelles insomnies, mais beaucoup plus fortes que les précédentes : Je ne dormais qu'entre une et quatre heures par nuit, voire pas du tout ! Le confinement de mars est arrivé à point nommé : j'étais à bout. J'ai alors connu ce que connaissent les insomniaques sévères : deux mois de dépendance à l'Imovane (qui perd d'ailleurs très rapidement son efficacité...), des crises d'angoisse à répétition, un sevrage corsé… Pour ne rien arranger, j'ai aussi connu pour la première fois de ma vie les joies des hémorroïdes et, en mai, celles du rhume des foins.


Pendant cette période, j'ai cherché des solutions dans tous les sens : magnésium, plantes, cannabidiol, huiles essentielles, exercices de respiration, Vittoz et j'en passe… Rien n'a été franchement décisif.


Puis je me suis souvenu que mon ostéopathe et ma naturopathe m'avaient dit, chacune de leur côté, qu'elles soupçonnaient chez moi un problème au foie. J'ai donc entrepris des recherches sur les liens entre foie et sommeil, et je suis tombé très rapidement sur votre site. La nuit même où je l'ai découvert et où j'ai lu les témoignages, j'ai commandé ce qu'il fallait pour faire une purge du foie. La nouvelle lune arrivait, je ne me sentais pas capable d'attendre un mois de plus. J'ai donc acheté en vitesse du jus de pomme et réduit les six jours de préparation à cinq. De même, j'ai laissé tombé les trois semaines de purge des intestins. De toutes façons, j'avais pris pas mal de nigari (chlorure de magnésium) les semaines précédentes, au point d'en faire même une overdose…


Ce premier nettoyage (22 mai) , même s'il n'a pas été préparé dans les règles de l'art, a produit des résultats encourageants : une petite collection de boules vertes, et surtout… huit heures de sommeil naturel la nuit suivante ! Bien sûr, cela n'a pas duré, j'ai retrouvé mon insomnie par la suite. Mais quatre jours après ce premier nettoyage, j'ai constaté que les hémorroïdes que je traînais depuis deux mois avaient disparu. Je ne les ai plus revues depuis.


Fort de ce bilan positif, j'ai enchaîné les nettoyages du foie au rythme d'un par mois. En juillet, j'avais totalement retrouvé mon sommeil naturel : plus besoin de me concentrer sur ma respiration, de faire des exercices mentaux, d'ingérer je ne sais combien de comprimés de mélatonine et de tisanes… Je me couche, et en 5 à 10 minutes, je dors (sauf lorsque j'ai la faiblesse de boire de l'alcool ou de trop manger au repas du soir).


Autre surprise agréable. Voilà quinze à vingt ans que j'attrapais chaque été des taches sur la peau répondant au doux nom de pityriasis rosé de Gibert. Eh bien je ne les ai pas vues cet été. Ça, c'est le côté incroyable des nettoyages du foie : vous vous y mettez pour résoudre un problème particulier, et vous vous apercevez qu'en plus de résoudre ce problème, vous supprimez quelques petites misères qui font tellement partie de votre routine que vous ne les voyez même plus.


Et ça ne s'arrête pas là. Le nettoyage d'août et celui de septembre m'ont causé de fortes migraines ophtalmiques. Depuis vingt ans, je suis un habitué de ces maux de têtes qui partent de l'œil et qui dégénèrent en nausées. Cependant, ces deux dernières années, j'arrivais à les prévenir à coup de prises quotidiennes de psyllium, et à les guérir en buvant du café. Mais là, rien à faire. Je me suis donc mis aux lavements des intestins à l'aide du café vert, qui font désormais partie de ma routine mensuelle, et soulagent efficacement ces migraines. En septembre, la recrudescence, suite aux nettoyages du foie, de ces migraines ophtalmiques, m'ont laissé pensé que ma myopie était désormais surcorrigée, ce qui mettait mes yeux en tension. J'ai donc remis une paire de lunettes de 2008 et pris rendez-vous chez l'ophtalmo. Verdict de ce dernier : ma vue s'est un peu améliorée à chaque œil (j'ai gagné 0,5 dioptrie à l'œil droit et 0,25 à l'œil gauche). Je ne peux pas m'empêcher d'y voir un lien avec les nettoyages du foie, que je continue mensuellement.

Dans mon entourage, je ne puis m'empêcher de recommander votre site aux uns et aux autres. Ça en devient même parfois gênant dans les dîners…

Merci encore !

Bien cordialement.

Geoffroy


Retourner au contenu