Témoignage Albertine 30 juillet 2014 - agirsante.fr

Agirsante.fr
English flag
English text
Espanol
Bandera espanola
AGS but
Logo AGS A
Logo AGS S
Logo AGS FR
Aller au contenu

Témoignage Albertine 30 juillet 2014

Pages visibles sur liens



Albertine, 59 ans, France, 30 juillet 2014 :  

Les nombreux témoignages m'ont persuadée de passer à l'acte. Merci à toutes et à tous et à Denis en particulier, de les mettre en ligne. Depuis février dernier, j'en suis au 5ème nettoyage en 6 mois. Au 1er je remarquais que : Je respirais mieux, j'étais débordante d'énergie. Une vraie bouffée d'oxygène qui m'a mise de bonne humeur. Expérience que j'ai partagée avec toutes mes amies, amis et famille. Plusieurs sont comme moi, stupéfaites (s) des résultats immédiats et passent le message à leur tour. Mes articulations étaient soudainement très souples pendant quelques jours, mes fringales de sucre et de café se sont envolées aussitôt, terminées la somnolence après le déjeuner et les crises de bâillements avec une meilleure capacité d'attention. Beaucoup de boue et de graviers tous jaunes sont sorties au 1er. Au 2ème, les premiers calculs sont apparus. Depuis je ne les compte plus. Ma rhinite a redoublé pendant deux jours et je n'arrêtais pas de me moucher. Puis le troisième, plus rien. Aujourd'hui elle persiste encore mais nettement atténuée. Après 5 purges, j'ai conforté mes premiers acquis, ma peau s'est améliorée, plus tonique, mes cernes ont diminué et mon teint a retrouvé ses couleurs. Ce qui n'a pas échappé à mes amies. L'essentiel est surtout que je n'ai plus l'impression de traverser des phases d'hyperactivité suivies de périodes d'épuisement. Adieu les montagnes russes, je dispose enfin de moi-même. Je ne prends plus aucun laitage depuis 20 ans (ni trop de pain) et ma spondylarthrite ankylosante est en rémission sauf épisodes ORL infectieux ou crise de crohn pour abus de table. "Du fait d'un antigène B35, vous ne fixez pas le magnésium" dixit le Dr R. R. Pourtant pendant 40 ans j'ai pris du magnésium par voie orale (pas chélaté puis chélaté). Faute de mieux je supportais la nuit, mes crampes dans les mollets et les pieds sans broncher. Que faire de plus ? Incidemment, alors que je faisais mes courses dans le Biocoop de mon quartier, j'aperçus un Hollandais qui présentait du chlorure de magnésium sous forme d'huile sèche à étaler sur la peau. Etonnée, je l'écoutai, en étalai sur le dos de ma main et m'enquis de son prix. Oh la la! "Mais ça coûte une fortune!" et je me sauvai derechef. Entre temps je lus sur le net : Transdermal Magnesium Therapy du dr Norman Shealy; cette fois, j'y retournai et commençai une cure. Résultats immédiats : mes crampes disparurent illico et de speed je me réveillai calme, ayant dormi une nuit complète de 7 heures. Il me revint alors à l'esprit la lecture du livre d'Andreas Moritz qui conseille de prendre des bains avec du sulfate de magnésium. In fine, après 40 de carence, je suis guettée par une abondance à portée de main... (A propos, est-ce que les sels de bains de nos grands-mères contenaient du chlorure du magnésium?) Un bémol : j'ai raté mon 4 ème nettoyage pour avoir mangé de la salade légèrement huileuse le jour de ma cure. Résultat je n'avais pas de bile à rejeter. A la 5ème je me suis rattrapée. Des analyses de sang pratiquées juste après les cures m'ont permis d'observer que l'urée a baissé, la créatinine aussi, le débit de filtration globulaire est excellent (tisane pendant 15 jours d'Andreas Moritz qui la recommande après 3 / 4 nettoyages). Par contre j'ai trop de phosphore ce qui expliquerait mes flatulences. Halte aux amandes, noix et tout ce qui en contient beaucoup (comme la crème de sésame) pour un temps. (Voire diète de Hafer sur le site Kousmine) et pause estivale; pas de cure en juillet, histoire de laisser ma flore intestinale se refaire et regagner du poids. Seul hic, ma THS atteint des sommets et ma thyroïde dépend d'euthyral à petite dose. Réussirai-je à m'en passer un jour ? Suite aux prochaines cures. Merci à Tereza et "Natacha" mes deux amies qui m'ont invitée à suivre la cure selon Andreas Moritz. Nota bene : 4 cures avec de l'ornithine et du brou de noix. A la 5ème je m'en suis passée et j'ai dormi comme une marmotte. Avec la chaleur, les autres étés, mes pieds étaient si gonflées en fin de journée que je peinais à remettre mes chaussures. Cette année, tout va mieux et je n'éprouve plus le besoin de retirer mes ballerines. J'ajouterai : A tous les sceptiques et les angoissés, un conseil : - O S E R vous faire du bien. Oser prendre du temps pour vous : vous risquez de vivre mieux, d'être plus agréable avec votre entourage et... de réduire le trou de la sécu.! - Dans cette course au bien-être, on consomme toujours plus de quelque chose. Pour une fois, il faut d'abord en retirer pour aller mieux. Ma "foie" c'est rare!


Mentions légales
auteur-agirsante.fr
Retourner au contenu